La Faethorne Place Housing Co-op a amené l’écologisation de sa coopérative à un niveau supérieur

Cette coopérative de Sarnia, en Ontario, avait déjà un grand jardin communautaire réparti en 16 lots. Maintenant, grâce à une microsubvention dans le cadre du Programme des microsubventions pour des coops plus vertes de la FHCC et l’appui de bénévoles locaux d’Habitat pour l’humanité, elle a une serre.

Le gestionnaire de la Faethorne,  David Waters, souligne que le projet de jardin a commencé avec le concept d’une place commune où les membres pourraient cultiver des aliments sains à un coût abordable, tout en apprenant à mieux se connaître.

La coopérative fournit des plants et des matériaux pour le jardin communautaire. Lorsque la récolte est terminée, la règle est que les membres sont invités à prendre ce dont ils ont besoin dans le jardin pour la journée. Une pancarte dans le jardin informe les membres des produits qui sont prêts et quand les prochains produits seront prêts.

Waters considère que le jardin de la Faethorne et sa serre sont «bons pour l’environnement et bons pour nos membres – un catalyseur pour bâtir une communauté». Les membres de tous les âges sont encouragés à sortir dehors pour interagir dans le jardin, en communion avec la nature et leurs voisins.

L’installation de la serre visait à accélérer la croissance des semences et à réduire les coûts de plantation en produisant des plants à partir de semences. Lorsque la coopérative a reçu la subvention de la FHCC, elle a appelé Habitat pour l’humanité, qui a bâti la serre avec du bois et du plastique ondulé afin de laisser entrer le maximum de lumière et de soleil. Les projets futurs pour la serre comprennent le branchement d’un baril collecteur de pluie et l’ajout de panneaux solaires. Le but est de cultiver des légumes même durant les mois les plus froids de l’année.

La microsubvention pour des coops plus vertes de la FHCC aide les coopératives à l’échelle du pays à mettre en œuvre des projets qui rendront leurs communautés plus sensibles à l’environnement. L’administratrice du programme de microsubvention, Julie LaPalme, indique que la subvention fait réfléchir les coopératives au type de projet qu’elles pourraient mettre en œuvre pour rendre leurs espaces plus viables.

Votre expérience compte

En quoi consiste votre expérience de coopérative? Est-ce un bon voisin, le sentiment de communauté, un endroit abordable et de qualité où vivre? Dites-nous ce qui rend l’habitation coopérative si spéciale – pour que nous puissions en faire part aux autres.